Oct 14

#OctobreRose Le dépistage

https://www.biopoleantilles.fr/wp-content/uploads/2021/10/octobre-rose-depistage.png#OctobreRose Le dépistage

Pourquoi se faire dépister ?

Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés alors qu’ils mesurent moins de 2 cm. Ce niveau de détection permet d’atteindre de très hauts taux de guérison tout en réduisant considérablement l’agressivité des traitements appliqués. Il est donc essentiel que vous effectuiez un suivi médical régulier et que vous connaissiez les examens simples qui permettent de dépister un éventuel cancer du sein le plus tôt possible.

Moins de 1 % de tous les cancers du sein affectent les hommes. Il est cependant important que les hommes sachent qu’ils peuvent être concernés par ce cancer, notamment afin de ne pas négliger les symptômes.

Les différentes techniques de dépistage

  • Mammographie

La mammographie est l’examen radiographique des seins. Elle permet de révéler des petites tumeurs qui ne sont pas toujours détectables par la seule palpation des seins. 

  • Echographie

L’échographie explore le sein grâce à des ultrasons. Elle permet, dans certains cas, d’apporter des informations complémentaires de la mammographie.  

  • Cytoponction & biopsie

En cas de doute, une cytoponction ou une biopsie, c’est-à-dire l’examen au microscope d’un fragment de la tumeur pourra être réalisé pour confirmer de manière formelle le diagnostic ; elle devra être effectuée par un spécialiste de ce genre d’examen.

  • Scanner & IRM 

Le scanner (appareil d’imagerie par rayon X) permet d’étudier le tissu mammaire de manière plus approfondie que la mammographie. Il permet aussi de mieux voir les ganglions de l’aisselle et dans le médiastin (zone entre les poumons).

L’IRM (imagerie par résonance magnétique) apporte un type d’image différent du scanner. Ici l’image est obtenue par « les mouvements des molécules » au sein des tissus normaux et cancéreux.

Ces deux techniques améliorent considérablement l’imagerie du sein.

  • Le test de dépistage génétique

Le dépistage génétique est complexe et peut paraître fastidieux. Coûteux et long, il est réservé à la détection des risques héréditaires de cancer du sein. Dans les familles où les cancers du sein sont fréquents, notamment chez des femmes jeunes, il permet de déterminer s’il y a des facteurs génétiques forts de cancer du sein qu’on appelle BRCA1 et BCRA2.

Ainsi, s’il y a dans votre famille plusieurs cas de cancer du sein, parlez-en en premier lieu à votre médecin ou votre gynécologue : il pourra déterminer s’il y a lieu ou non de vous orienter vers une consultation d’oncogénétique (génétique appliquée au cancer).

Ces consultations spécifiques qui se déroulent en plusieurs étapes sont accessibles dans les centres de lutte contre le cancer, certains centres hospitaliers universitaires, centres hospitaliers publics ou dans des établissements privés

Ainsi, en dehors de l’auto-examen mensuel et de votre consultation régulière chez votre gynécologue – au moins une fois par an – n’hésitez pas lors de consultations supplémentaires à demander à votre médecin généraliste ou votre gynécologue d’examiner votre poitrine. La palpation des seins lui apportera des indications essentielles et s’il percevait une anomalie, il pourra vous prescrire l’un de ces examens. 

Ecouter son corps : les signaux d’alerte

En dehors des examens réguliers, il est important d’écouter votre corps et de consulter dès les premiers signaux d’alerte : 

  • Écoulement par le mamelon d’un liquide, ou encore de sang, crevasses, fossettes, plis ou peau qui pèle ou dite d’orange sur le sein
  • Asymétrie mammaire importante
  • Écoulement ou déformation du mamelon

EN

Breast cancer detection

The earlier breast cancer is detected, the greater the chance of recovery. Thanks to early detection, half of all breast cancers are detected when they measure less than 2 cm. This level of detection allows for very high cure rates while significantly reducing the aggressiveness of the treatments applied. It is therefore essential that you have regular medical check-ups and that you are aware of the simple tests that can detect a possible breast cancer as early as possible.

Less than 1% of all breast cancers affect men. However, it is important for men to be aware that they may be affected by this cancer, especially so that symptoms are not overlooked.

The different detection techniques

  • Mammography

Mammography is an X-ray examination of the breasts. It can reveal small tumors that are not always detectable by palpating the breasts alone. 

  • Ultrasound

Ultrasound can provide additional information to mammography.

  • Cytopuncture & biopsy

In case of doubt, a cytopsy or biopsy, i.e. the examination of a fragment of the tumor under a microscope, can be performed to formally confirm the diagnosis; it must be performed by a specialist in this type of examination.

  • CT & MRI 

A CT scan (x-ray imaging machine) allows a more detailed study of the breast tissue than a mammogram. It also allows a better view of the lymph nodes in the armpit and in the mediastinum (area between the lungs).

MRI (magnetic resonance imaging) provides a different type of image than CT. Here the image is obtained by « moving molecules » within normal and cancerous tissue.

These two techniques considerably improve breast imaging.

  • Genetic Testing

Genetic testing is complex and can seem tedious. It is expensive and time-consuming and is reserved for detecting hereditary risks of breast cancer. In families where breast cancer is frequent, especially with young women, it allows to determine if there are strong genetic factors for breast cancer called BRCA1 and BCRA2.

Therefore, if there are several cases of breast cancer in your family, talk to your doctor or gynecologist first: he or she will be able to determine whether or not you should be referred to an oncogenetic consultation (genetics applied to cancer).

These specific consultations, which take place in several stages, are available in cancer centers, certain university hospitals, public hospitals or in private establishments

Thus, in addition to the monthly self-examination and your regular consultation with your gynecologist – at least once a year – do not hesitate to ask your general practitioner or your gynecologist to examine your breasts during additional consultations. Palpation of the breasts will give him/her essential information and if he/she perceives an abnormality, he/she will be able to prescribe you one of these examinations.

Listen to your body: warning signs

In addition to regular check-ups, it is important to listen to your body and to consult at the first warning signs:

– Fluid discharge from the nipple, blood, cracks, dimples, folds or peeling skin or orange peel on the breast

– Significant breast asymmetry

– Discharge or deformation of the nipple